Si vous osiez être pleinement vous-même, que feriez-vous ?

Si vous osiez tomber le masque, qui seriez-vous et que feriez-vous ?

Quand j'étais plus jeune, j'avais sans cesse besoin de l'avis des autres pour avancer. En effet, j'avais le soucis de plaire, d'être bien perçue par les autres (notamment par mes parents), de donner une bonne image de moi. J'essayais ainsi d'être la bonne élève, la bonne copine, la bonne petite-amie, la bonne fille... quitte à me sacrifier pour les autres !

Je n'osais pas me montrer telle que j'étais, dire ce que je pensais, car j'avais peur de ne pas être compris-e, de paraître bête, de choquer, de blesser, de contrarier, d'être critiquée, jugée... Mais aussi et surtout, de perdre l'amour des gens, d'être rejetée. Toutes ces craintes m'ont alors conduit pendant longtemps à faire des choix qui n'étaient pas les miens... 

Ainsi plus j'avançais, moins je parvenais à m'investir dans ce que je faisais, et plus je passais mon temps à me remettre en question et à me sentir frustrée.

Puis un jour, j'ai compris qu'en continuant dans cette direction, je prendrais un chemin qui ne serait pas le mien, mais celui que les autres projetaient pour moi. C'est alors que j'ai commencé à accepter que si je voulais vivre ma propre vie, je devais faire mes propres choix, quitte à ce que cela déplaise à certaines personnes !

Mais cela n'a pas été facile pour moi, surtout au début, car je m'étais conditionnée à penser qu'en faisant plaisir aux autres, j'allais être aimée en retour. Et qu'au contraire, en faisant les choses avant tout pour moi, comme "une grosse égoïste" (j'ai longtemps perçu l'égoïsme comme quelque chose de mal), j'allais finir par me retrouver seule. Pour me construire une nouvelle réalité, j'ai dû alors remplacer mes anciennes croyances "limitantes" par des croyances "aidantes", qui me permettraient alors de construire une nouvelle réalité et me faire changer de chemin.

C'est seulement à la suite de cela que j'ai pu prendre de grandes décisions dans ma vie...

Notamment celle de me lancer à mon propre compte !

Avant de créer ma propre activité, j'avais encore une fois, tout un tas de croyances sur le monde de l'entrepreneuriat (que l'on m'a inculquées !), et qu'avant de se lancer il fallait avoir notamment : un certain niveau de compétences, d'expérience, un certain âge, telles relations... Je m'étais donc persuadée qu'en allant à l'encontre des "modes de pensée" de mon entourage, cela me mènerait très certainement droit dans le mur...

J'ai quand même décidé de me lancer dans l'aventure, un pas après l'autre. Et c'est grâce à cette expérience que j'ai appris les plus grandes leçons de ma (jeune) vie ! 
L'une des plus importantes pour moi a été de me rendre compte de la puissance de ces croyances sur ma vie : si je décidais de croire quelque chose, alors je le matérialisais (ou pas !).
Autre leçon importante : même si le changement de situation a fait peur à certaines personnes de mon entourage dans un premier temps, ils ont fini par s'y habituer progressivement, même les plus sceptiques ! J'ai donc compris que notre attitude a une grande influence sur le comportement des gens : lorsque je montrais à mon entourage que j'étais déterminée et heureuse de faire ce que je faisais, je commençais naturellement à obtenir du soutien de leur part, même dans les moments difficiles !

Ainsi, si vous parveniez à vous reconnecter à ce que vous voulez vraiment, à laisser s'exprimer cette petite voix au fond de vous que vous avez longtemps refusé d'écouter et que vous assumiez pleinement la personne que vous êtes, que feriez-vous : changer de mode de vie, de fréquentation, d'activité professionnelle... ?

Si vous ressentez le besoin d'être accompagné-e sur ce chemin, commençons par échanger ensemble pour faire le point sur votre situation et déterminer votre objectif.


Ecrit par Stéphanie le samedi 14 mars 2020

Je suis Stéphanie Tavernier, Psychologue & Coach

J'aide les personnes qui ressentent de la frustration dans leur activité professionnelle, à clarifier leurs aspirations et à mettre en place la vie qu'elles veulent vraiment.