4 clés pour réussir à prendre une décision plus sereinement

Actuellement, que cela soit au niveau professionnel ou personnel, vous hésitez entre :

Mais vous avez du mal à trancher...

Pourquoi est-ce donc si difficile de faire un choix ? 

J'ai identifié pour vous 4 raisons qui expliquent cela.

Derrière une décision, se cache un enjeu 

La décision est d'autant plus difficile à prendre que l'enjeu est important. Si vous avez une décision à prendre en rapport avec votre activité professionnelle, l'aspect financier peut représenter, par exemple, un enjeu important pour vous. La question qui vient donc à ce moment-là est "Que se passerait-il si je n'avais pas cet argent ?" (jusqu'à quel point celui-ci pourrait-il être important pour vous).

Choisir, c'est aussi renoncer 

Je suis sûre que vous avez déjà entendu cette phrase ! Par exemple, en choisissant de mettre fin à une relation, vous faites aussi le choix de ne plus avancer dans votre vie avec cette personne sur le plan amoureux et donc de voir comment la relation aurait pu évoluer. En mettant fin à une activité professionnelle, vous renoncez aussi aux avantages de celle-ci (salaire, primes, congés...). Ainsi en renonçant aux inconvénients d'une situation, vous renonçez aussi à ses avantages ! La question qui vient donc à ce moment-là est "Est-ce que ça vaut vraiment le coup de renoncer à ça ?" (l'histoire de la balance perdant-gagnant s'active...)

La volonté de faire face à l'inconnu

On dit souvent "on sait ce que l'on perd, mais pas ce que l'on gagne". Avant de prendre une décision, se projeter dans tous les cas de figure possibles est plutôt rassurant, car on a ainsi l'impression de mieux faire face à l'imprévu, de garder le contrôle sur la situation. Bien que la plupart du temps, les choses ne se déroulent pas exactement comme on l'avait imaginé...

L'art de la projection négative

Depuis la nuit des temps, l'être hmain est adapté pour fuir le danger (de mort) grâce à son cerveau reptilien. En effet, ce réflexe lui a permis de survivre à travers le temps, en réussissant à se défendre des prédateurs. De nos jours, cet état de danger est devenu rare, mais pourtant les réflexes primitifs sont restés les mêmes. De ce fait, de manière tout à fait naturelle et insconsciente, la personne a souvent tendance à se projeter dans des scénarios fictifs négatifs pour faire face à une situation imprévisible (perçue alors comme un danger car échappant à son propre contrôle), ce qui entraînent aujourd'hui des questionnements tels que : "Que se passerait-il si je me trompais ?", "Et si je regrettais mon choix, sans possibilité de revenir en arrière ?", "Et si je ne parvenais pas à faire face à la situation ?", "Et si j'embarquais sans le vouloir mes proches dans ma chute ?", Et si, et si... Des questions sans réponse et sans fin, qui sont alors à l'origine de doutes, de peurs (du jugement, de mal faire, de culpabiliser...) ainsi que d'une perte de confiance en soi.

Ainsi, pour réussir à prendre une décision et sortir de cette tourmente, il est important avant toute chose d'être dans l'acceptation.

4 choses à accepter pour réussir à prendre une décision avec sérénité

  • 1/ Accepter que dans toute nouvelle situation, il y aura une part d'inconnu : En effet, qui dit "inconnu" dit "imprévisible". Qui dit "imprévisible", dit "hors de contrôle". Et qui dit "hors de contrôle" dit "sortie de sa zone de confort". Il est donc important d'accepter que vous ne pourrez pas tout anticiper ni contrôler et qu'en temps voulu vous devrez vous adapter à la situation. Cela fait partie du jeu !
  • 2/ Accepter qu'en faisant un choix, vous renoncerez aux autres : Et à tout ce que représentaient ces choix en terme d'avantages et d'inconvénients. Cependant, il est possible de bénéficier de ces mêmes avantages dans d'autres situations, ou bien de bénéficier d'autres avantages, peut-être bien plus intéressants ! 
  • 3/ Accepter que vous prenez avant tout des décisions pour vous-même : Et non, faire des choix en pensant d'abord à soi n'est pas synonyme d'égoïsme, en tout cas pas dans le sens négatif qu'on lui attribue. En effet, si vous faites des choix uniquement pour satisfaire les autres, vous vivez alors votre vie à travers celle des autres... Prendre des décisions pour vous-même fait peur, car l'on devient tout à coup responsable de ses actes, on assume ses choix (ce qui ne signifie pas pour autant d'être dans le contrôle absolu de la situation)
  • 4/ Accepter que quelque soit votre choix, il y aura toujours des conséquences : Quand on parle de conséquence, on parle autant des conséquences négatives que positives ! En effet, l'être humain a une tendance naturelle à la surestimation de ce qui est négatif et à la sous-estimation de ce qui est positif. Sachez qu'en général il faut 7 éléments positifs pour compenser 1 élément négatif...

En acceptant tout cela, vous parviendrez ainsi plus facilement à :

  • Rationnaliser la situation et prendre plus facilement du recul sur ce que vous vivez, en sortant du registre émotionnel
  • Vous focaliser sur ce que vous ferez suite à cette prise de déicision, sur les actions que vous allez mettre en place, plutôt que sur les conséquences hypothétiquement négatives que celle-ci pourrait engendrer
  • Vous détacher du sentiment de culpabilité, et davantage sur les aspects positifs de votre choix
  • Vous ouvrir à de nouvelles perspectives que vous n'auriez sans doute pas imaginé jusqu'ici

Vous vous sentez enfin plus serein-e et souhaitez à présent être accompagné-e pour prendre la bonne décision ? Alors discutons-en ensemble directement ;-)


Ecrit par Stéphanie le samedi 4 janvier 2020

Je suis Stéphanie Tavernier, Psychologue & Coach professionnel

J'aide les salariés en quête de sens et d'épanouissement à trouver la voie qui leur correspond vraiment et à construire la vie qui les inspire.